top of page

Sommeil bébé, canicule et fortes chaleurs: comment favoriser le sommeil de votre enfant


Un thermomètre qui affiche une température élevée en été

Bon sommeil pour bébé et fortes chaleurs ne font pas vraiment bon ménage! Et pour cause, endormissement, sommeil et température sont intimement liés !

S’endormir et bien dormir nécessitent une diminution de la température corporelle. (On dit que la température corporelle est un « synchronisateur du sommeil »).


Dans cet article, vous ne trouvez pas ce fameux tableau qui indique comment habiller votre bébé en fonction de la température de sa chambre, mais plutôt des informations et des pistes concrètes pour adapter au mieux l’environnement de sommeil de bébé et vous assurer qu’il n’a ni trop chaud, ni trop froid pendant son sommeil.


Comment faire baisser la température dans la chambre ?

La température idéale de la chambre se situe entre 18 et 20 degrés.

Pas facile en été de maintenir une température de chambre suffisamment fraîche !


Voici quelques astuces :


  • Aérer la chambre aux heures les plus fraîches (au moment du lever du soleil) et fermer fenêtres et volets durant le reste de la journée pour éviter de faire entrer la chaleur. Éviter d’aérer en fin de journée, quand les températures sont les plus élevées en été.


  • Il est possible d’installer un ventilateur en tenant compte de quelques précautions : le régler au minimum et ne jamais le tourner vers bébé (mais plutôt vers un mur). Attention au bruit de l’appareil qui pourrait perturber le sommeil de bébé !


  • Et une clim ? Oui, mais en dernière option, et à certaines conditions : à faire fonctionner avant de coucher bébé pour rafraîchir la chambre mais pas lorsqu’il est dans son lit (idéalement, dans les 2 heures qui suivent son coucher). Assurez-vous que les règles d’entretien du climatiseur ont bien été respectée pour éviter la propagation de bactéries pouvant causer des infections respiratoires graves. Notez également que l’air climatisé est plus sec. Il sera alors important de veiller à maintenir un taux d’humidité satisfaisant dans la pièce, idéalement autour de 50 % (grâce à un humidificateur, et en utilisant un hygromètre). Cela aidera bébé à mieux respirer.


Comment faire baisser la température corporelle de bébé ?

  • En adaptant sa tenue vestimentaire : Il existe de nombreuses possibilité d’adaptation entre le body (bretelles/manches courtes/ manches longues), le pyjama (léger, polaire) et la gigoteuse en fonction du TOG, (Thermal Overall Grade), c’est à dire le taux d’isolation thermique de la gigoteuse. Plus il est bas, plus elle est légère ! Je vous conseille de vous adapter à votre enfant de manière personnalisée car chaque enfant a sa propre sensibilité, et certains vont être plus frileux que d’autre ou au contraire avoir plus rapidement chaud. Les tableaux de repères par température ne sont que des... repères ! A ne pas suivre à la lettre donc. Pour favoriser l’évaporation de la transpiration, on privilégiera des matières naturelles telles que le coton ou le lin et des vêtements amples.


Et faire dormir bébé en couches ? Ce n’est pas l’idéal… le vêtement va davantage favoriser l’évaporation de la transpiration pour rafraîchir le corps que si bébé est peau nue.


Attention : En dehors de la canicule (où la température ne baisse pas, où très peu la nuit), il sera important de prendre en compte que la température risque d’être plus « fraîche » sur le petit matin.


  • Lui donner un bain chaud 1 à 2h avant l’heure du coucher (pour faire baisser la température corporelle en réaction à cette augmentation de chaleur lors du bain) ou un bain plus frais s’il est plus proche de l’heure du coucher (36°C). On peut aussi passer un gant humide sur le corps de bébé pour le rafraîchir.


Comment savoir si bébé a trop chaud ?

  • Votre bébé dort mal ! Il a des difficultés à trouver le sommeil et se réveille plusieurs fois dans la nuit ? Il se pourrait qu’il ait trop chaud !


  • Il a la nuque chaude et humide. La température des mains n’est pas un très bon indicateur. Toucher sa nuque ou entre ses omoplates vous donnera une meilleure idée de si votre enfant a trop chaud pendant son sommeil.


Attention : Les nouveau-né ont une régulation de leur température corporelle encore très immature ! Il faut alors veiller à ne pas trop les découvrir, même lorsqu’il fait chaud ! Pour pouvoir adapter au mieux sa tenue, le meilleur indicateur sera de prendre régulièrement sa température.


Il sera important en cas de fortes chaleurs de veiller à la bonne hydratation de votre enfant, les signes de déshydratations étant les suivants* :


- La bouche et langue sont un peu plus sèches que d’habitude

- Il a plus soif (bébé peut alors réclamer le biberon ou la tétée la nuit)

- Il mouille moins de couches que d’habitude

- Il est plus apathique, dort beaucoup, a un comportement inhabituel

- Il respire plus vite

- Il est pâle, a les yeux cernés voire les yeux creux, « rentrés »

- Vous observez une dépression de ses fontanelles


Et pour les siestes ?

A la maison, vous pouvez appliquer les conseils si-dessus.


En ce qui concerne les sieste à l’extérieur, voici quelques précautions à prendre en période de fortes chaleurs :


Evitez de sortir aux heures les plus chaudes (entre 11h et 17h) et préférez les endroits ombragés pour vos balades.


En portage, pensez à adapter le moyen de portage (l’écharpe étant celui qui tient le plus chaud), la tenue vestimentaire de bébé, mais aussi la vôtre, en privilégiant là aussi les matières naturelles et particulièrement le coton. Pensez à prendre en compte que le moyen de portage compte pour une couche de vêtement pour vous et pour bébé.


En poussette, il est fortement déconseillé de placer un tissu sur la poussette. On aurait tendance à penser que cela va permettre de maintenir bébé à l’ombre et qu’il aura alors moins chaud mais c’est tout l’inverse ! Le tissu aura comme effet de bloquer le passage de l’air, transformant la poussette en vraie fournaise (avec une augmentation de la température de plus de 5°C à l’intérieur de la poussette). Dans ce cas, mieux vaut utiliser une ombrelle.



En conclusion, les fortes chaleurs peuvent représenter un défi considérable pour le sommeil de votre bébé, mais avec quelques précautions simples, vous pouvez créer ou maintenir un environnement favorable à son sommeil. N’oubliez pas que chaque bébé est unique ! Ces conseils sont donc à adapter aux besoins spécifiques de votre enfant.



 

Pour aller plus loin:




 

Portrait d'Anne-Laure Sansiquet, consultante en sommeil du bébé et du jeune enfant

Vous rencontrez des difficultés avec le sommeil de votre bébé? Je vous aide à mieux comprendre le sommeil de votre enfant et à retrouver des nuits plus sereines grâce à une approche globale et bienveillante, sans méthode toute faite et sans laisser pleurer.


Anne-Laure Sansiquet

Puéricultrice spécialisée sommeil du bébé 0 - 5 ans

Comentários


bottom of page